Avec une population de 12.000 habitants, le quartier St Léonard est un des quartiers les plus peuplés de la Ville de Liège. Une simple visite permet cependant de se rendre compte qu’il est loin d’être celui qui dispose du plus grand nombre de commerces de proximité.
Afin d’objectiver cette impression et d’identifier les manques du quartier en terme de commerce de proximité, une vaste enquête a été réalisée fin 2009 auprès des habitants et des usagers du quartier.
Plus de 550 réponses ont été recueillies via Internet et par des enquêteurs présents sur le terrain.

Plus de 90% des habitants et usagers du quartier Saint-Léonard effectuent en partie leurs achats dans le quartier. Ils fréquentent principalement les grandes surfaces (le quartier possède un Aldi et un Delhaize), les boulangeries et les
épiceries.

 

Néanmoins, 
deux tiers des personnes interrogées estiment
qu’il manque certains types de commerces de proximité dans le quartier !

Les commerces les plus souvent réclamés sont :

  • Restauration de qualité
  • Boulangerie artisanale
  • Magasin de vêtements et de chaussures
  • Boucherie
  • Epicerie de proximité
  • Magasin de produits bio

 

Si la moitié des personnes interrogées fréquentent des établissements Horeca dans le quartier, ils sont également nombreux à souhaiter d’autres types d’établissements. En effet, ce sont aujourd’hui principalement des cafés et des snacks qui sont présents dans le quartier. Or, ce sont plutôt des restaurants (cuisine traditionnelle, pizzeria..) et de la petite restauration (sandwicherie, friterie traditionnelle…) un peu plus « haut de gamme » que les usagers voudraient voir s’implanter dans le quartier.

Les personnes ont également été interrogées sur leurs activités de loisirs et de services dans le quartier. Plus de la moitié d’entre elles estiment qu’il manque des lieux de détente et de loisirs, dont principalement des centres sportifs, clubs de sport ou salles de fitness, ainsi que des espaces verts et des plaines de jeux.

En conclusion, des manques importants en matière de commerce ont été exprimés durant cette enquête. Les personnes interrogées ont insisté sur la qualité et le caractère artisanal des commerces recherchés.

Par ailleurs, il a également été mis en évidence que ce sont surtout les personnes qui disposent d’un pouvoir d’achat plus important qui expriment des besoins en termes de commerces et d’Horeca.